Parainage enfants Calcutta soutien 3 programmes principaux

I - Le foyer de PUSPAM : L'orphelinat dans le Tamil Nadu

En 2014, 52 enfants répartis dans 3 maisons : 21 fillettes à PUSPAM I et II (bâtiments dont nous avons financé la construction) et 10 filettes à PUSPAM III, demeure la plus récente où se trouvent des enfants handicapés moteur.

A Tiruvannamalai, à environ 200 km au sud ouest de Madras, il existe trois centres d'accueil pour des petites filles. En 1998, Parrainage Enfant Calcutta a financé la construction du deuxième bâtiment : Puspam 2 qui a été inauguré le 24 Juin 1999. 

Nous accueillons des petites filles soit orphelines ou dont les parents sont dans l'incapacité de s'occuper, soit qui ont un handicap physique.

Le centre de Puspam est une grande maison avec un immense parc, le cadre de vie y est agréable , en effet, des jeux (toboggans, etc...) ont été construits par Terre Des Hommes Alsace. Par ailleurs, il y a, au fond du parc, un petit temple où les enfants sont libres d'aller prier (les trois religions : Chrétienne, Musulmane et Hindou y sont représentées)
Il y a 40 enfants, de 3 à 17 ans. Les fillettes vivent dans un milieu très familial : il y a deux "mamans" pour s'occuper d'elles et elles ont un très grand attachement pour le centre.
L'objectif final de ce centre est de permettre à ces jeunes filles de continuer leurs études pour les rendre autonomes : il y a maintenant 4 ou 5 jeunes filles qui sont parties du centre, dont l' une est devenue infirmière.

Tous les matins, les petites filles prennent le bus (que notre association a acheté) pour aller à l'école gouvernementale ou anglaise. Elles reviennent au centre dans le milieu de l'après-midi et peuvent jouer dans le parc.
Elles sont en vacances du 15 avril au 31 mai, et ont aussi 10 jours en janvier. Elles voient généralement leurs parents 2 fois par an.

Les enfants bénéficie d'un suivi médical régulier, en cas de problème, ils sont envoyés à  l'hôpital gouvernemental.

De nombreuses jeunes filles ont terminé leurs études, aucune ne quitte Puspam sans avoir été insérée dans la vie avec un emploi, quel qu'il soit : ouvrière, infirmière, ingénieur...  Plusieurs ont choisi, au termes de leurs études, de devenir éducatrices spécialisées et sont parfois employées à Puspam.

 

 

Visionner notre clip  retraçant une journée au foyer de Puspam